• 04/07/2012 : Aïnhoa - Bidarray (première partie)

    Distance approximative (km) 19,5
    Altitude de départ (m) 123
    Altitude d'arrivée (m) 150
    Point culminant (m) 716
    Dénivelé positif total (m) 689
    Durée estimée 6 h 45
    Durée réelle (pauses incluses) 9 h 30

     Parcours Aïnhoa-Bidarray

    Troisième jour de marche, la plus difficile avec la descente sur Bidarray (à partir de la deuxième flèche ci-dessus, une vision satellite agrandissable).

     

    Profil Ainhoa-Bidarray

    Presque 7 heures de marche, nous rajouterons 1h30 de plus. Certes, un peu parce que ma mère a presque 60 ans, donc un rythme prudent, mais aussi parce que la descente en flanc de falaise n'est pas évidente, et l'arrivée à Bidarray, sur de la route, c'est très fatigant, mais j'y reviendrai plus tard.

    Le profil de l'étape est aussi agrandissable.


    Parcours Aïnhoa-frontière

    On commence tout de suite par un chemin de croix menant à la chapelle de l'Aubépine, chemin qui est une large piste. Puis c'est un sentier de crête jusquà la frontière et le col des Veaux. L'image est agrandissable.

     

    Aïnhoa

    Le jour se lève sur Aïnhoa, et il fait plutôt gris. Raison de plus pour partir tôt, surtout qu'il faut acheter le pique-nique à l'épicerie. Départ donc à 8h30.

     

    Aïnhoa

    Le chemin s'élève doucement, on passe à côté des croix blanches symbolisant les différentes étapes de la Passion. Comme vous pouvez le constater, le plafond est bas.

     

    Chemin de croix

    Une statue de la Vierge, en contrebas de la prairie accueillant la chapelle.

     

    Chapelle de l'Aubépine

    La chapelle de l'Aubépine, atteinte vers 9h15.

     

    Aïnhoa

    On voit mieux la vallée d'Aïnhoa, et vous pouvez en profiter davantage en cliquant sur le panorama ci-dessous, prend depuis l'extrémité de la chapelle.

    Vallée d'Aïnhoa

     

    Chapelle de l'Aubépine

     Mon frère et ma mère m'attendent, cette première pause est donc maintenant terminée. Il est temps de passer derrière le calvaire pour prendre le chemin de crête.

    Un calvaire avec Jésus et les deux voleurs, tordus de douleur. Les stèles basques n'ont ici qu'une fonction décorative.

    Calvaire

     

    Calvaire

     

    Stèles basques

     

    Jésus

     

     

    Collines dans les nuages

    Nous voici sur le sentier, toujours au milieu des fougères, et nous allons avoir notre première pluie du périple (ça ne durera que quelques minutes, juste le temps d'enfiler les capes).


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :