• Voici maintenant la longue montée vers la Hourquette d'Arre, d'abord sur un sentier tranquille, puis un bon raidillon final (parcours agrandi en cliquant dessus).

    27/07/2017 : Gabas – Gourette (2/3)

     

     

    Sentier

    On prend donc, face au soleil et à la vallée de Soussouéou, le chemin passant sous les falaises d'Arcizette. 

    Vallée du Soussouéou

     

    Sentier de falaise

    Deux vues de ces falaises (que vous pouvez agrandir).

    Falaise d'Arcizette

     

    La plaine du Soussouéou, donc on peut admirer à loisir les méandres.

    Vallée du Soussouéou

     

    En face de nous, la massif de la station d'Artouste nous présente ses différentes facettes, et on aperçoit même le petit train en mouvement. La veille, on était en face !

    Montagne d'Artouste

     

    Petit train d'Artouste

     

    Montagne d'Artouste

     

    Mais il est maintenant temps (après une heure de marche sur le sentier), de grimper vers la Hourquette d'Arre (entre les deux pics de gauche).

    Changement de vallée

     

    On débouche sur cette vallée, pour remonter le torrent à gauche (panorama agrandi en cliquant dessus).

    Avant les dernières montées

     

    Il est près de midi, les petits raidillons font mal, il est temps de se poser. Et, à l'image de cette photo, nous avons croisé beaucoup d'iris bleus.

    Petite composition

     

    Le pic du Midi d'Ossau se découpe, une dernière fois, au dessus de la station d'Artouste.

    Pic du Midi d'Ossau

     

    Midi, l'heure de se poser à côté d'un petit lac bien translucide. C'est l'occasion rêvée de se rafraîchir.

    On se rafraîchit

     

    Et nous avions bien sûr une très belle vue.

    Pique-nique au pic du Midi d'Ossau

     

    Mais il est temps de repartir, et on attaque la dernière montée en plein midi solaire. Et comme vous le voyez, c'est une montée franche.

    Montée vers la Hourquette d'Arre

     

    Et la dernière étape se fait dans un paysage minéral. J'ai pris beaucoup de temps pour monter.

    Dernière montée poussiéreuse

     

    Petite photo du col, pour dire au revoir à Artouste.

    Ce qu'on a monté

     

    Borne indicatrice

    Plus haute altitude atteinte dans les Pyrénées-Atlantiques.

    Mais cela en valait la peine, avec cette très belle vue sur les Pyrénées centrales, et notamment, tout au fond, le pic du Midi de Bigorre. (Cliquez sur l'image pour avoir quelques indications)

    Panorama de la Hourquette d'Arre

     

    Pic du Midi de Bigorre

    J'ai prévu d'y passer (au du moins juste en dessous) lors de mes prochaines étapes.

     

    Lac du Lavédan

    Et voici le lac du Lavédan, en contrebas. Mais le GR 10 ne passe pas là, on repart vers le nord (ici c'est l'est).

     


    votre commentaire
  •  Dernière partie de cette grande étape : la descente sur Gourette (–1100 mètres). (parcours agrandi en cliquant dessus)

    27/07/2017 : Gabas – Gourette (3/3)

     

    On commence par traverser un petit plateau on se trouve une cabane servant d'abri. Cela permet de faire une pause dans cette grande étape, surtout en cas de mauvais temps.

    Plateau sous la Hourquette d'Arre

     

    Et puis, c'est sympa, elle est toute en pierre.

    Cabane

     

    Intérieur de la cabane

     

    La descente est surtout intéressante, car elle passe à côté du lac d'Anglas (destination familiale depuis Gourette).

    Lac d'Anglas

     

    Lac d'Anglas

     

    Une ancienne mine de fer était active à côté du lac, il n'en reste plus grand-chose aujourd'hui.

    Ruines

     

    Ruines

     

    Ruines

     

    Ancienne mine de fer

     

    Après plus d'une heure de descente, on a gagné le droit de se poser, et de mouiller ses pieds, non ?

    Les pieds dans l'eau

     

    Une vue (agrandissable en cliquant sur l'image) du lac d'Anglas.

    Lac d'Anglas

     

    Mais l'après-midi avance, il faut bien repartir pour rejoindre le refuge.Et juste en-dessous du lac, on passe à côté de cette belle cascade.

    Cascade d'Anglas

     

    Une belle vue sur la vallée (Gourette est au point du bois, le col de Tortes à droite, on y passera le lendemain).

    Descente vers Gourette

     

    Dans la descente

    J'aime quand ça ne descend pas trop vite, ça fait moins mal aux pieds.

     

    À travers un troupeau

     

    Et voilà, sur les coups de 16h30, on voit enfin Gourette !

    Gourette en vue

     

    Une dernière traversée de gave,

    Gave

     

    Et on arrive !

    Gourette

     

    Gourette est vraiment moche, et en plus, il faut traverser la station pour rejoindre le refuge ! Mais au moins, on prendra un pot en terrasse, avant de se reposer pour notre dernière nuit pyrénéenne cette année.

     

    Ce fut notre plus belle étape, et heureusement qu'il a fait beau !(On avait quand même un plan B, ma mère aurait pu nous emmener en voiture jusqu'à Gourette).


    votre commentaire
  • Voici le refuge du Club alpin français (CAF) de Gourette. 

    Refuge de Gourette

     

    Ci-dessous la salle commune, très agréable avec son bois et sa cheminée.

    Salle commune

    Nous avons enfin pu prendre une douche en refuge (pas de douche à Ayous, et celle de Pombie ne fonctionnait pas). Par contre, les chambres-dortoirs sont très étroites : à peine la place de mettre ses sacs debout ! Tant pis, on les cache sous le lit.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique