• Distance approximative (km) 23
    Altitude de départ (m) 380
    Altitude d'arrivée (m) 625
    Point culminant (m) 1383
    Dénivelé positif total (m) 1170
    Durée estimée 8 h 30
    Durée réelle (pauses incluses) 10 h

    Voici l'étape la plus longue du parcours, mais aussi l'une des plus belles, du moins sur la première partie.

     

    Parcours

    Passage par la passerelle d'Holzarté, on longe des gorges ensuite avant de grimper et passer un col, descente jusqu'à l'entrée des gorges de Kakouetta, avant de finir par la route en traversant tous les hameaux de la commune de Sainte-Engrâce.

     

    Parcours (passerelle d'Holzarté)

    Dans le détail, le départ avec la montée tranquille jusqu'à la passerelle, puis le sentier longe en forêt les gorges avant de passer sur l'autre versant et de monter.

     

    Parcours (descente sur Sainte-Engrâce)

    La descente jusqu'à l'entrée des gorges de Kakouetta, et la longue portion (compter 1 heure) sur la route.

     

    Profil

    Le profil de cette étape bien casse-pattes.

     

    Au départ

    Mes chers compagnons sont bien encapuchonnés. Normal, il pleut ! Et c'est poure cela d'ailleurs que je ne ferai pas l'étape : il est prévu gris toute la journée, donc marcher pendant 9 heures sous la pluie, même sans sac à dos, cela ne me procurera pas de plaisir. Je profite donc du portage pour les attendre à Sainte-Engrâce.

    Comme je ne partais qu'en fin de matinée, j'avais prévu de les accompagner jusqu'à la passerelle, qui est tout de même remarquable (1h30 AR). Mais n'ayant pas pensé à prendre ma cape, je les laisse ici, au tout départ, alors qu'il commence à pleuvoir. Les photos suivantes seront donc prises par mon frère.

     

    Torrent

    Le sentier d'accès à la passerelle est très agréable est bien aménagé, puisque c'est une sortie familiale (il y a notamment des mains courantes pour les passages "difficiles").

     

    Passerelle d'Holzarté

    Après ¾ heure de marche, le groupe arrive donc en vue de la passerelle, construite il y a presque un siècle par des ouvriers italiens. Impressionnant, non ?

     

    Passerelle d'Holzarté

     

    Passerelle d'Holzarté

     

    Passerelle d'Holzarté

    150 mètres au-dessus du torrent.

    Après la passerelle

    Bien content d'arriver jusque là, mes amis reprennent ensuite le voyage. Il faut d'ailleurs faire attention, car le GR10 rejoint un autre GR, qui vient directement de Larrau. A l'embranchement, il faut donc partir à gauche, et non à droite. A cause de cela, ils vont perdre 1 heure.

     

    Gorges

    Finalement, il n'aura plu que 2 heures, le ciel se dévoilant peu à peu. Ce qui permet de prendre de belles photos de gorges.

    La dernière partie du trajet sera vraiment moins agréable (descente bien boueuse, normal quand il a plu), mais surtout, quand on a marché pendant plus de 8 heures, la partie finale sur la route, en légère montée, pendant 1 heure, en se demandant "mais où elle est cette église ?", ça épuise.

    J'ai donc un regret légitime de ne pas avoir fait la passerelle, mais pas pour le reste de l'étape.

     


    votre commentaire
  • Comme je l'ai dit, je n'ai pas fait l'étape, et je suis arrivé à Sainte-Engrâce en fin de matinée, avec le "taxi". Il ne pleut plus, mais le temps est assez couvert. Je pose tranquillement les affaires de tout le monde dans le dortoir, et je prends possession de la salle commune pour pique-niquer.

    L'après-midi, comme il fait un peu meilleur, je me promène dans le village, et notamment dans le cimetière accolé à l'église, avec les stèles typique du pays basque.

    Cimetière basque

     

    Fronton

    Un peu plus loin, le fronton de pelote basque. Il faut en profiter une dernière fois, car la prochaine étape, jusqu'à la station d'Arrette, nous fera quitter le pays basque pour entrer dans le Béarn.

    Le temps passe assez lentement et, même si j'en profite pour lire les magazines amenés par mon frère (il est en voyage depuis 3 semaines !), je commence à m'ennuyer (je suis seul dans le gîte pour le moment, il n'y a qu'un commerce à côté de l'église, le gîte-refuge-bar).

    Gorges d'Ehujarre

    Un peu plus tard, je pars en direction des gorges d'Ehujarre, mais je n'en fais pas le tour, il faut compter 6 heures de marche !

    Sur les coups de 17h, je pars sur la route pour retrouver mes compagnons, qui arrivent épuisés. De retour au gîte vers 18h30, ils se déchaussent, nettoient leurs chaussures, prennent une douche et on part se restaurer. A table, nos ferons connaissance avec un couple de Nantais qui a passé toute sa semaine dans le gîte rural, car il y a beaucoup de choses à faire dans la vallée, mais j'y reviendrai plus tard.

     

    Gîte

    Et voici quelques photos du gîte d'étape. Il est situé juste à côté de l'église et de son cimetière. Ce bâtiment en long contient le bar et la salle de restauration, le gîte d'étape pour randonneurs se trouve à droite, le gîte rural est un bâtiment séparé à gauche.

     

    Gîte

    L'entrée du gîte d'étape. Au fond se trouve un espace bivouac, à droite les sanitaires pour randonneurs-campeurs. Quand on entre dans le gîte, on trouve la salle commune, un accès aux douches pour les randonneurs non campeurs, et un escalier mène au dortoir.

     

    Dortoir

    Eh oui, un dortoir, comme un authentique refuge de montagne ! Les sacs attendent sagement leurs propriétaires respectifs.

    Dortoir


    votre commentaire
  • Aujourd'hui est un jour de repos, du moins, pas de marche sur le GR. Il faut dire qu'il y a beaucoup de choses à faire dans la vallée de Sainte-Engrâce (spéléologie, visite du village, marche dans et autour de gorges). Et puis, cela fait une pause au milieu du parcours, histoire de profiter une dernière fois du pays basque.

    Nous quittons alors ici nos compagnons de route (qui, eux, continuent) et nous dirigeons aux gorges de Kakouetta. Un couple de Nantais nous dépose gentiment devant l'entrée (il y a ¾ heures de marche sinon, sur la route, qu'on ne s'épargnera pas au retour).

    Lac

    Le parcours (2 heures de marche AR) commence par longer un petit lac.

    Prêt

    Comme nous allons passer à flanc de falaise, porter un casque est très fortement recommandé.

    Chemin

    Ainsi équipé, on s'achemine vers le fond. A l'aller on passera sur le pont, au retour on sera sur le plancher des vaches.

     

    Début des gorges

    On longe tout d'abord le torrent, puis, passé le tunnel (on voit l'entrée sur la photo),

     

    Chemin

    on débouche sur ces passerelles en bois, très sécurisantes.

     

    Cascade

    On remonte tranquillement les gorges, observant la flore luxuriante, qui rappelle à mon frère ses voyages en Asie. Certaines espèces sont endémiques; ceci est notamment dû au faible éclairage, les gorges étant très encaissées.

     

    Gorges

     

    Torrent

     

    Torrent

    On traverse le torrent, on longe celui-ci parfois au plus près. Cette fraîcheur fait du bien, en cette très belle journée ensoleillée.

    Cascades

     

    Vers la fin du parcours, on passe au pied de cette belle cascade, lieu de départ d'une excursion spéléologique.

    Cascade

     

    Cascade

    On peut passer devant la cascade, sur un pont, ou derrière.

     

    Devant la grotte

    Nous voici arrivés au bout du chemin, dans une petite grotte. Photo souvenir.

    Grotte

     

    Retour à la cascade

    Et on repart dans l'autre sens, en repassant devant la grande cascade.

    Cascade

     

    Retour

    Le soleil essaye de percer, mais ce n'est pas simple.

    Une très agréable sortie, donc, en prenant ensuite un sandwich au magasin-accueil. On remonte alors vers le gîte, histoire de se reposer à l'ombre, avant les grandes chaleurs de l'après-midi.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique