• 28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Une très grosse journée m'attend aujourd'hui, puisqu'il faut descendre la vallée d'Ossoue pratiquement jusqu'à Gavarnie, avant de remonter vers Luz (Vue aérienne en plus grand)

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    1200m de dénivelé négatif, 150m de positif, 7 heures de marche, pas loin de 20 km effectif : y a de quoi faire. Et ce sera une journée mémorable. Le profil de l'étape en meilleure résolution

     

    Comme c'est une grande journée, il faut partir tôt : lever à 7h pour un départ à 8. En plus, je serai très souvent sur la face exposée au soleil (il faut donc profiter un maxium de la fraîcheur matinale), et une vague orageuse est annoncée pour la fin de journée.

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Vous voyez les deux silhouettes ? C'est un jeune couple de randonneurs-campeurs qui s'arrêteront ce soir-là aux granges de Holle. On n'arrêtera pas de se croiser lors de cette journée (la jeune femme a moins le pied montagnard que son ami). Au fond, on distingue le cirque de Gavarnie.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Un dernier regard sur le plus haut refuge pyrénéen (si si, en haut de la butte !).

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    On passe de l'autre côte de la montagne, et je vous présente le Barranco d'Ossoue ! Vous devinez le sentier qui serpente en contrebas ? Il va falloir passer par là !

    Le Barranco d'Ossoue en plus grand.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Le sentier passe devant les grottes de Bellevue, construites sur demande du baron Russell à la fin du 19e siècle. Féru de pyrénéisme, celui-ci a aménagé ces grottes pour accueillir des invités et contempler le massif du Vignemale. maintenant, elles servent d'abri, mais aussi de dépotoir... On atteint ces grottes en 30 minutes depuis Baysselance.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Trève de bavardage, il faut bien maintenant entamer la descente. Au moins le tracé du sentier est clairement lisible et n'est pas dangereux, mais quand on est sujet au vertige, il faut faire attention. Vous voyez le passage encore à l'ombre au centre de la photo : il est à flanc de falaise, avec passage rocheux, heureusement non glissant à ce moment-là. Mais je ne me serai pas arrêté pour prendre des photos, c'est aérien !

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Mais avant ce passage difficile, deux torrents se rejoignent, formant de bien belles cascades.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Alors que le plus gros est passé, je me rends compte que je vais traverser des néves au milieu d'un troupeau de moutons ! Eux, visiblement, l'altitude ne les dérangent pas.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Bonjour !

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Ca y est, on en voit le bout ! Au fond de cette vallé, on aperçoit le lac d'Ossoue. Mais il y a encore du chemin pour rejoindre le barrage.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    La plaine marécageuse, le lac, et le sentier clairement visible, Une descente plus tranquille, mais il n'y a pas beaucoup d'ombre.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Encore une cascade bruyante dans une petite gorge.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Après presque 2 heures de marche, on atteint enfin la passerelle. Le passage le plus technique du jour est passé, maintenant cela va être bien plus cool.

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    Petite pause sur la passerelle, pour bien se rendre compte de la descente. Sacré chemin tout de même !

     

    28/06/2011 : Baysselance - Saugué (première partie)

    10 minutes pour rejoindre le barrage, le chemin serpentant au milieu de fleurs et de blocs de rocher. Une marmotte nous a dit bonjour au passage. Je me pose à l'ombre d'une petite cabane surplombant le barrage. J'hésite entre prendre la large psite descendant dans la vallée (plus rapide pour atteindre le gîte, en prévision des orages) ou continuer sur le GR. Finalement, je prends la seconde option et... Suite la semaine prochaine.


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Etienne
    Mardi 8 Août à 01:08

    Baysselance c'est effectivement le plus haut refuge pyrénéen gardé, car celui qui détient le pompon c'est Tuquerouye à 2660 un tout petit peu plus haut, non gardé, et sur les hauteurs du cirque d'Estaubé.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :